Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le travail fourni depuis les Européens en janvier n'a pas porté ses fruits pour Ioulia Chtchetinina et Noah Scherer.

Le couple suisse a largement manqué la qualification pour le libre des championnats du monde à Helsinki en ne terminant que 28e et dernier à l'issue du court.

Un programme court nettement moins bien maîtrisé que celui des championnats d'Europe à Ostrava, où le tandem qui s'entraîne régulièrement à La Chaux-de-Fonds avait obtenu 47,52 points, à 0,41 point d'une place en finale. Dans la capitale finlandaise, Chtchetinina et Scherer, qui ont eu le désavantage d'ouvrir le bal, n'ont été crédités que de 40,50 points.

Même s'ils avaient réalisé le même score qu'à Ostrava, les Suisses n'auraient de loin pas pu se qualifier pour le libre (62,03 points nécessaires pour finir à la seizième place). Pour rappel, le meilleur programme court jamais réalisé par le tandem avait été celui des Mondiaux 2016, conclu à la 18e place avec un total de 49,32.

Les changements apportés à leur programme - notamment le remplacement du salchow lancé par un plus difficile lutz lancé - n'ont ainsi pas payé pour ceux qui avaient surtout tenu à parfaire le style de patinage et l'homogénéité sur la glace au sortir des Européens.

Ce sont les Chinois Wenjing Sui et Cong Han, en quête d'or mondial après deux médailles d'argent en 2015 et 2016, qui ont dominé cette première moitié de compétition avec 81,23 points, soit 1,39 point de plus que les Allemands Aliona Savchenko et Bruno Massot, arrivés juste devant les Russes Evgenia Tarasova et Vladimir Morozov (79,37), fraîchement sacrés champions d'Europe.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS