Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Il y aura trois embarcations suisses ce week-end en finale A aux championnats du monde sur le Lac d'Aiguebelette (Fr).

Au lendemain de la qualification du quatre de couple, Jeannine Gmelin en skiff et le quatre sans barreur poids léger ont aussi franchi avec succès les demi-finales, tout en validant leur billet pour les JO de Rio de l'an prochain.

Reste désormais à aller chercher les médailles sur le lac savoyard. Et plus précisément l'or pour le quatre sans barreur du Genevois Lucas Tramèr et de ses coéquipiers alémaniques Simon Schürch, Simon Niepmann et Mario Gyr, toujours aussi impressionnant d'aisance. Meilleur temps lundi des séries, le quatuor a survolé sa demi-finale, reléguant ses dauphins français à plus de trois secondes.

En tête dès la mi-course, les Suisses ont parcouru les 2000 mètres en 5'51''35. Ils se sont même montrés beaucoup plus rapides que les tenants du titre Danois, vainqueurs de l'autre demi-finale (5'55''33). Autant dire que Tramèr et Cie seront les grands favoris de la finale de dimanche, eux qui ont déjà remporté cette année les championnats d'Europe et le classement général de la Coupe du monde.

En skiff également, les chances de médaille semblent bonnes dimanche pour Jeannine Gmelin. Grâce à un excellent finish, la rameuse d'Uster a pris la 2e place de sa demi-finale, seulement devancée par l'Australienne Kim Crow.

ATS