Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Montreux - Profitant de sa liberté retrouvée, Roman Polanski s'est rendu au Montreux Jazz Festival samedi soir pour assister au concert de sa femme Emmanuelle Seigner. Il s'est dit "heureux d'être libre". Il a affirmé garder toute son amitié pour la Suisse et promet de revenir à Gstaad.
Interviewé dans le "19:30" de la Télévision suisse romande, le cinéaste franco-polonais a remercié Emmanuelle Seigner et ses enfants, "sans qui je n'aurais pas réussi à garder ma dignité et ma persévérance". Il témoigne également de la reconnaissance aux milliers de gens qui l'ont soutenu durant ces "neuf longs mois", en particulier les habitants de Gstaad, qui lui ont apporté "des fleurs et des bouteilles de vin".
Roman Polanski a raconté en outre comment son fils Elvis a eu "le privilège" de couper son bracelet électronique. Il affirme qu'il aurait facilement pu s'évader mais n'a jamais voulu le faire.
La mise en avant de son statut d'artiste lui a fait "beaucoup de mal", a-t-il encore dit à la TSR. "Je n'ai jamais demandé de traitement de faveur", souligne le réalisateur. Roman Polanski dit avoir "souvent eu de la chance" dans sa vie. "Pour le moment, je suis heureux d'être libre".
Accompagnée de trois musiciens, l'actrice et chanteuse de 44 ans a joué devant près de 2000 personnes et pendant une heure des titres rock de son dernier album, "Dingue", ainsi que quelques reprises. Roman Polanski a assisté au concert dans les loges du premier étage, à l'abri de la presse. Auparavant, il s'était rendu dans le chalet du directeur du festival Claude Nobs à Caux.
Le cinéaste franco-polonais de 76 ans avait été arrêté sur mandat international américain le 26 septembre à son arrivée à Zurich pour un abus sexuel commis en 1977 sur une mineure âgée de 13 ans. Il avait pu quitter la prison de Zurich le 4 décembre pour être assigné à résidence dans son chalet à Gstaad contre une caution de 4,5 millions de francs.
Il est totalement libre de ses mouvements en Suisse depuis la décision des autorités helvétiques lundi dernier de rejeter la demande d'extradition américaine.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS