Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'agence d'évaluation financière Moody's Investors Service a abaissé vendredi les notes de douze banques britanniques. Cinq grandes banques font partie du lot. Moody's estime que le gouvernement était moins enclin à leur apporter son soutien financier en cas de problème.

Parmi les grands établissements concernés figurent les deux mastodontes Lloyds Banking Group (LBG), qui descend d'un cran de "Aa3" à "A1", et Royal Bank of Scotland (RBS), qui descend de deux crans de "Aa3" à "A2".

Ces deux banques avaient été renflouées par l'Etat à hauteur de plusieurs dizaines de milliards de livres durant la crise financière de 2008/2009. Trois autres établissements importants sont concernés: Santander UK (abaissé de "Aa3" à "A1"), Co-operative Bank ("A3" à "A2") et Nationwide Building Society ("Aa3" à "A2").

Trois banques majeures sont épargnées: Barclays, HSBC et Standard Chartered. En revanche, les notes de sept établissements de moindre importance, notamment des sociétés spécialisées dans le crédit immobilier, ont été abaissées dans la foulée, de un à cinq crans.

Le système bancaire reste solide

"Moody's a pris en compte une diminution de la probabilité d'un soutien financier du gouvernement britannique en cas de besoin", a expliqué l'agence dans un communiqué. Elle assure toutefois que sa décision "ne reflète pas une détérioration de la solidité financière du système bancaire" britannique.

Moody's avait fait savoir en mai qu'elle envisageait d'abaisser les notes des banques britanniques pour prendre en compte la nouvelle donne politique, le plan de rigueur budgétaire adopté par le gouvernement rendant moins acceptable un nouveau soutien des contribuables au secteur financier.

ATS