Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Morgan Stanley supprime 1200 postes dont des centaines de banquiers

La banque américaine Morgan Stanley va supprimer 1200 emplois à travers le monde, dont 470 banquiers et traders, dans le cadre d'un plan de restructuration de ses activités de courtage. Autre raison invoquée: une rentabilité insuffisante.

Un quart des banquiers et courtiers en obligations, bons du Trésor, taux de devises et matières premières vont devoir quitter la banque, a indiqué mardi à l'AFP une source proche du dossier. De New York à Londres en passant par Hong Kong et Singapour, tous les bureaux sont affectés, a précisé cette source sous couvert d'anonymat.

Le reste des suppressions (730 emplois) frappe les métiers de "back office" (informatique, marketing...), a ajouté cette source. Cette réduction de la voilure porte sur 2,2% des effectifs mondiaux de la banque américaine, qui emploie au total 56'000 personnes.

Morgan Stanley va inscrire une provision de 150 millions de dollars dans ses comptes au 4e trimestre, essentiellement due aux indemnités de licenciements, a indiqué Mark Lake, un porte-parole, refusant cependant de confirmer le nombre de suppressions d'emplois.

La banque espère économiser 500 millions de dollars, selon les calculs des analystes. A Wall Street, le titre perdait plus de 2% mardi à la clôture.

Dans un document interne consulté par l'AFP, la banque explique que cette cure d'austérité est consécutive au besoin de s'adapter à l'environnement actuel des marchés particulièrement néfaste aux activités spéculatives. Le courtage souffre surtout du bas niveau des taux d'intérêt.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.