Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le sous-marin artisanal danois Nautilus qui a fait naufrage a été délibérément coulé.

KEYSTONE/AP Ritzau Foto/JACOB EHRBAHN

(sda-ats)

Une journaliste suédoise, portée disparue depuis le 11 août, est morte à bord du sous-marin de l'inventeur Peter Madsen. Celui-ci affirme que la mort de la jeune femme est accidentelle. Son corps n'a pas encore été retrouvé.

L'inventeur danois Peter Madsen, accusé d'homicide involontaire par négligence, a déclaré à la police et au tribunal qu'il y a eu un accident à bord du sous-marin. Celui-ci a conduit à la mort de Kim Wall. Il l'a ensuite jetée à la mer dans un lieu encore indéfini dans la baie de Køge, au sud de Copenhague, a indiqué la police dans un communiqué.

Le 11 août, la défense danoise avait annoncé chercher le sous-marin Nautilus, le plus grand submersible artisanal du monde (18 m) au moment de son lancement il y neuf ans. Il avait disparu la veille au soir dans le détroit d'Öresund entre Danemark et Suède, avec deux personnes à son bord.

Délibérément coulé

Pour la police danoise, le sous-marin a été délibérément coulé. Son propriétaire, Peter Madsen, 46 ans, avait été secouru, mais les autorités étaient toujours à la recherche de Kim Wall, 30 ans, qui écrivait un reportage sur l'inventeur.

Peter Madsen avait alors été soupçonné d'homicide involontaire par la police. Le sous-marin a part la suite été renfloué et fouillé. Les autorités n'ont toutefois pas trouvé la trace de la journaliste. M. Mandsen expliquait avoir laissé la femme sur la pointe de l'île de Refshaleøen, à Copenhague, dans la soirée du 10 août.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS