Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Moscou et Washington tentent de minimiser l'affaire des espions

Moscou - La Russie et les Etats-Unis, embarrassés par un scandale d'espionnage présumé au profit du Kremlin, essayent de minimiser l'importance de l'affaire. Les deux pays sont en pleine relance de leurs relations.
La Maison Blanche n'a pas condamné la Russie après l'arrestation de onze espions russes présumés. Un porte-parole de la diplomatie russe a indiqué souhaiter que le scandale n'ait pas d'effets "négatifs" sur les liens russo-américains.
Le quotidien russe "Kommersant" a relevé que les deux pays tentaient d'"étouffer" l'affaire afin de ne pas mettre à mal la relance des relations initiée par les présidents Dmitri Medvedev et Barack Obama depuis environ un an et demi.
Selon ses sources, "un ordre tacite de ne pas commenter l'incident a été donné à toutes les personnes en vue les plus éloquentes".
"Et d'après ce qu'on voit, cet ordre est consciencieusement exécuté", note le journal, ajoutant que les principaux porte-parole des autorités russes ont catégoriquement refusé de commenter le scandale.
Le Premier ministre russe Vladimir Poutine a lui aussi tout fait pour minimiser l'impact du scandale. Il a souhaité que l'affaire "ne nuise pas à tout le positif accumulé ces derniers temps".
Sur la même longueur d'onde, la Maison Blanche a affirmé que l'affaire n'aurait pas de conséquences sur l'embellie que connaissent les relations avec le Kremlin.
La Russie a reconnu la présence de citoyens russes parmi les onze espions présumés, mais a nié qu'ils aient agi contre les intérêts américains.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.