Toute l'actu en bref

Garbiñe Muguruza, titrée en 2016 mais éliminée dimanche par Kristina Mladenovic, a trouvé le public de Roland-Garros "un peu dur" avec elle et a fondu en larmes en conférence de presse.

"Je pense que le public a été un peu dur avec moi. Je comprends. Mais je pense qu'il aurait parfois dû être un peu plus respectueux, même pour le jeu. Parce qu'on devait s'arrêter, l'arbitre devait tout le temps les calmer", a expliqué l'Espagnole. "Mais je ne suis pas là pour me faire des ennemis, j'adore jouer ici", a ajouté la no 5 mondiale.

Quelques questions plus tard, Muguruza n'a pas pu retenir ses larmes et a quitté la conférence de presse pendant quelques minutes, le temps de reprendre ses esprits. Puis elle est revenue répondre aux journalistes, la voix toujours tremblante. "Si vous aviez été là, sur le court, vous sauriez, je n'en dirai pas plus", a-t-elle alors déclaré en espagnol.

"Ca m'a rappelé la Fed Cup. Roland-Garros, c'est un tournoi particulier pour moi, que j'ai gagné, que j'aime jouer, donc ça m'a un peu choquée de voir que c'était plus comme la Fed Cup", a conclu l'Espagnole. "Il faut apprendre à faire la sourde oreille à certains moments."

ATS

 Toute l'actu en bref