Navigation

Mumbai: premières condamnations à mort pour des viols en série

Ce contenu a été publié le 04 avril 2014 - 15:21
(Keystone-ATS)

Un tribunal indien a condamné à mort trois hommes vendredi pour deux viols en réunion. Les juges ont appliqué une loi, durcie l'an dernier, qui permet de condamner à la peine capitale en cas de viols répétés.

Ils étaient jugés par un tribunal de Mumbai (Bombay) pour deux viols en réunion, commis en juillet et août 2013 dans une usine désaffectée de la ville. L'une de ces agressions avait visé une photojournaliste et suscité une vive émotion.

Le mois dernier, Mohammed Salim Ansari (28 ans), Vijay Mohan Jadhav (19 ans) et Mohammed Kasim Hafeez Shaikh (21 ans) avaient été reconnus coupables et condamnés à la perpétuité pour le viol en réunion d'une télé-opératrice de 18 ans.

Ils ont à présent été condamnés à mort pour viols répétés, crimes passibles de la peine capitale depuis le durcissement de la loi en 2013. Le texte avait été modifié après le viol en réunion et la mort d'une étudiante à New Delhi, qui avait suscité une immense indignation dans le pays fin 2012.

"Aucune tolérance ne doit être permise pour de tels faits", a déclaré le juge Shalini Phansalkar Joshi au moment de prononcer les condamnations. "Un message clair et fort doit être adressé à la société", a-t-il ajouté.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.