Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Andy Murray a propulsé la Grande-Bretagne en finale de la Coupe Davis aux dépens de l'Australie (3-1) en battant Tomic en 3 sets (7-5 6-3 6-2) dans le 3e simple. Les Britanniques joueront les Belges.

En finale du 27 au 29 novembre, les Britanniques, de retour à ce stade de la compétition pour la première fois depuis 1978, défieront la Belgique qui a effectué un superbe retour pour éliminer l'Argentine 3-2. La Belgique s'est qualifiée grâce à la victoire de Steve Darcis contre Federico Delbonis 6-4 2-6 7-5 7-6 (7/3) dans le dernier simple. Les Belges n'avaient plus participé à la finale depuis 1904.

Emmenée par Murray, numéro 3 mondial, la Grande-Bretagne, qui a successivement éliminé les Etats-Unis, la France, et donc l'Australie sur son chemin vers la finale, cherchera à conquérir un dixième Saladier d'argent, près de 80 ans après son dernier sacre dans la compétition, en 1936 à Wimbledon.

A Glasgow, dans une salle garnie par quelque 8000 spectateurs, Murray a une nouvelle fois été l'homme fort du week-end, comme en quarts de finale contre la France, apportant aux siens les trois points de la victoire, deux en simple et un en double au côté de son frère, Jamie.

Au lendemain d'une éprouvante bataille en cinq sets et près de quatre heures de jeu pour venir à bout de la paire australienne Lleyton Hewitt/Samuel Groth (4-6 6-3 6-4 6-7 (8/6) 6-4), Murray s'est montré intraitable contre Tomic (ATP 23), dominé en moins de deux heures. Tout comme il n'avait fait qu'une bouchée de Thanasi Kokkinakis (ATP 72) vendredi (6-3 6-0 6-3) en ouverture, avant le point de l'égalisation apporté par Tomic face au modeste Daniel Evans.

Déception en revanche pour l'Australie et son vétéran Hewitt (34 ans), titrée à 28 reprises, la dernière en 2003, qui devra encore patienter avant de retrouver les joies d'une finale de Coupe Davis.

ATS