Navigation

Nadal domine Gasquet en deux sets

Ce contenu a été publié le 17 août 2017 - 07:02
(Keystone-ATS)

Assuré de retrouver la place de no 1 mondial lundi prochain, Rafael Nadal a connu une entrée en matière tranquille dans le Masters 1000 de Cincinnati. Il a dominé Richard Gasquet 6-3 6-4 au 2e tour.

Le gaucher majorquin a mis 85' pour vaincre la résistance du Français (ATP 29), qu'il a battu pour la 15e fois en... 15 duels. Il a même remporté les 25 derniers sets que les deux hommes ont disputés!

Rafael Nadal retrouvera en 8e de finale son compatriote Albert Ramos-Viñolas (ATP 24), qu'il avait étrillé 6-1 6-3 en finale à Monte-Carlo ce printemps. Ramos-Viñolas lui a évité des retrouvailles avec Gilles Muller (ATP 22), qui avait sorti Rafa au 4e tour à Wimbledon. Le Catalan a battu le Luxembourgeois en trois sets mercredi à Cincinnati.

Pas de titre sur dur depuis janvier 2014

Sacré à Cincinnati en 2013 - année où il avait signé un mémorable triplé Montréal/Cincinnati/US Open -, Rafael Nadal a tout à gagner cette semaine en Ohio. S'il triomphe dimanche, il mettra ainsi fin à une très longue disette: son dernier titre conquis sur dur remonte à janvier 2014, à Doha. Il a soulevé depuis douze trophées (onze glanés sur terre battue, un sur l'herbe de Stuttgart en 2015), mais reste sur huit échecs dans des finales jouées sur dur...

Rafael Nadal, qui n'a plus occupé la 1re place mondiale depuis le dimanche 6 juillet 2014 et a passé au total 141 semaines au sommet de la hiérarchie, a par ailleurs l'occasion de creuser l'écart sur ses rivaux: il pourrait compter jusqu'à 1315 points d'avance sur son dauphin Andy Murray avant l'U Open, où il avait été éliminé en 8e de finale l'an dernier.

Zverev n'enchaîne pas

Sacré à Montréal dimanche, Alexander Zverev (ATP 7) a en revanche été éliminé dès son entrée en lice en Ohio. Il s'est incliné 4-6 6-3 6-4 au 2e tour devant l'Américain Francis Tiafoe (ATP 87). L'Allemand, qui avait également conquis le titre à Washington dix jours plus tôt, bénéficie ainsi d'une dizaine de jours pour recharger ses batteries avant l'US Open. Cela ne sera pas de trop.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.