Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Onze plages restaient fermées et la côte était parsemée de mottes blanchâtres d'huile solidifiée sentant le rance.

KEYSTONE/EPA/JEROME FAVRE

(sda-ats)

Une vaste opération de nettoyage était organisée lundi à Hong Kong au lendemain de l'arrivée d'une énorme nappe d'huile de palme à la suite de la collision de deux navires. Les associations de protection de l'environnement craignent un impact sur la faune et la flore.

Onze plages restaient fermées et la côte était parsemée de mottes blanchâtres d'huile solidifiée sentant le rance. La mer restait graisseuse par endroits.

La fuite d'huile de palme est consécutive à une collision entre deux navires survenue jeudi près du Delta de la rivière des perles dans le sud de la Chine, selon les autorités maritimes.

Neuf navires ont été envoyés pour nettoyer l'huile de palme dans les eaux situées au sud et au sud-ouest de Hong Kong, ont-elles ajouté, indiquant que les opérations de nettoyage avaient débuté samedi. Aucune indication n'était disponible sur la quantité d'huile de palme dispersée.

"Dangereuse pour la vie sauvage"

Selon les services responsables des affaires culturelles et des loisirs, le personnel chargé de nettoyer les plages utilise des bandes absorbantes pour empêcher la dispersion de l'huile et les services gouvernementaux ont reçu l'ordre de nettoyer l'eau.

L'huile de palme est "sans danger pour le corps humain", ont affirmé ces services dimanche soir dans un communiqué. Mais les associations de protection de l'environnement craignent un impact sur la faune et la flore et accusent le gouvernement de ne pas s'être suffisamment mobilisé pour endiguer la fuite.

"Même si nous ne voyons pas d'oiseaux couverts de pétrole noir, l'huile de palme est dangereuse pour la vie sauvage et attire les bactéries", note Gary Stokes de Sea Shepherd. En outre, selon lui, l'huile risque de priver d'oxygène la faune et la flore sous-marines.

ATS