Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Parmi les nouveaux réfugiés figurent 650'000 Soudanais du Sud chassés par la guerre civile et quelque 500'000 musulmans Rohingyas (photo) qui ont rejoint le Bangladesh pour échapper aux exactions de l'armée birmane.

Keystone/AP/GEMUNU AMARASINGHE

(sda-ats)

Plus de deux millions de personnes fuyant les guerres et les persécutions sont venues grossir depuis début 2017 la population mondiale de réfugiés à l'heure où de nombreux pays leur ferment les portes en limitant le droit d'asile, selon l'ONU.

Parmi les nouveaux réfugiés figurent 650'000 Soudanais du Sud chassés par la guerre civile et quelque 500'000 musulmans Rohingyas qui ont rejoint le Bangladesh pour échapper aux exactions de l'armée birmane, a précisé Filippo Grandi.

"Plus de deux millions de personnes ont fui leur pays depuis début 2017", a-t-il dit à l'ouverture de la réunion annuelle du comité exécutif du Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR) à Genève.

"Ils arrivent souvent malades, traumatisés et affamés dans des régions frontalières isolées, dans des communautés souffrant de la pauvreté et du sous-développement. Beaucoup d'entre eux ont un besoin urgent d'être protégés - les enfants séparés de leur famille, les hommes, femmes, filles et garçons exposés aux violences sexuelles", a insisté Filippo Grandi.

L'an dernier, le HCR prenait en charge quelque 17,2 millions de réfugiés dans le monde, auxquels s'ajoutaient cinq millions de réfugiés palestiniens aidés par une autre agence de l'ONU, l'UNRWA. Le total pour l'année en cours n'est pas encore connu. M. Grandi a déploré que la question des réfugiés soit de plus en plus instrumentalisée à des fins politiques.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS