Navigation

Norvège: le mystérieux étranger amnésique identifié comme Tchèque

Ce contenu a été publié le 10 avril 2014 - 04:51
(Keystone-ATS)

Le mystérieux étranger polyglotte mais amnésique retrouvé gisant dans la neige à Oslo fin 2013 a été identifié par la police tchèque, a annoncé mercredi la police norvégienne. Elle espère avoir percé une énigme de près de quatre mois.

"La police tchèque s'est rendue chez ses parents (...) Nous connaissons son identité", a déclaré sans autre précision un responsable de la police d'Oslo.

Après de longs mois de vaines recherches, la police norvégienne avait lancé un appel au public mardi dans l'espoir de déterminer l'identité de cet inconnu.

Probablement originaire d'Europe centrale et âgé d'une vingtaine d'années selon les enquêteurs, l'homme ne se souvenait plus de son nom, d'où il venait, ni de la manière dont il était arrivé en Norvège.

"Sexuellement agressé"

Les circonstances de sa venue dans le pays scandinave ne sont toujours pas claires. Mercredi, "John Smith", comme il se fait appeler faute de connaître son nom, a confié à l'AFP qu'il pensait avoir été "détroussé", "sexuellement agressé", "drogué", puis abandonné.

Un passant l'avait découvert près d'une station de lavage de voitures le 14 décembre très affaibli, insuffisamment vêtu pour affronter l'hiver norvégien et le nez dans la neige.

"J'avais déjà le visage bleu", a raconté "John Smith". "Si personne ne m'avait vu, je serais assurément mort avant le lendemain matin, et même probablement bien avant", a-t-il expliqué.

Grand (1,87 m), les yeux bleus et les cheveux blond foncé, il croit être arrivé contre son gré en Norvège, un pays qu'il ne pense jamais avoir visité auparavant car la météorologie et la culture ne l'attiraient pas a priori. Il dit comprendre l'anglais, le tchèque, le slovaque, le polonais et le russe dans cet ordre de préférence.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.