Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Washington - Barack Obama projette d'envoyer des astronautes en orbite autour de la planète Mars vers 2035. Le président américain a formulé le voeu jeudi que cet événement aurait lieu de son vivant.
"Au début de la prochaine décennie, des vols d'essai testeront les dispositifs nécessaires pour une exploration au-delà de l'orbite (terrestre) basse, et vers 2025 nous espérons que des nouveaux vaisseaux spatiaux pourront nous permettre d'envoyer des missions habitées au-delà de la Lune, dans l'espace intersidéral", a déclaré M. Obama en dévoilant sa stratégie de poursuite du programme spatial américain au Centre spatial Kennedy (Floride).
"Nous commencerons en envoyant des astronautes sur un astéroïde pour la première fois dans l'histoire. Vers le milieu des années 2030, je pense que nous pourrons envoyer des hommes en orbite autour de Mars et les faire revenir sains et saufs sur Terre", a expliqué le président.
Plus tard, "suivra une arrivée sur (le sol) de Mars", a encore indiqué M. Obama. "Et j'espère que je serai là pour le voir", a ajouté le dirigeant de 48 ans, dans un discours au ton optimiste où il a aussi dévoilé une augmentation de 6 milliards de dollars du budget de l'agence spatiale américaine, dont il a dit soutenir "à 100% la mission et l'avenir".Profession de foi
Cette profession de foi vise de toute évidence à contrer le coup de froid qu'avait constitué l'annonce fin février de l'annulation du programme Constellation de retour des Américains sur la Lune vers 2020 en prélude à la conquête de Mars.
Accompagné par l'un des héros du programme Apollo et deuxième homme sur la Lune, Buzz Aldrin, M. Obama a affirmé qu'il était toujours question de retourner sur le satellite naturel de la Terre.
"Nous devrions entreprendre un retour à la surface de la Lune d'abord, comme cela était prévu auparavant. Mais, disons le franchement, nous y sommes déjà allés. Buzz y est déjà allé", a expliqué le président.
"Il y a bien davantage d'espace à explorer et bien plus à apprendre lorsque nous le ferons", a-t-il expliqué, plaidant pour une "exploration robotisée du système solaire, dont une sonde dans l'atmosphère du soleil, des missions nouvelles d'exploration vers Mars et d'autres destinations, et un télescope de nouvelle génération pour prendre la suite de Hubble", a-t-il énoncé.
M. Obama, qui face à un public d'employés de la NASA a rappelé que l'un de ses premiers souvenirs d'enfance était d'avoir salué une parade d'astronautes dans son île natale de Hawaii, s'est dit persuadé que "l'exploration spatiale n'est pas un luxe, pas une annexe à la quête d'un meilleur avenir pour les Etats-Unis. C'est une partie essentielle de cette quête".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS