Oerlikon et Ruag Space intensifient leur collaboration. La firme industrielle schwyzoise et la division du groupe d'aéronautique et de défense vont accélérer la qualification et la production en série de composants spatiaux imprimés en 3D.

Oerlikon et Ruag Space, qui ont signé une lettre d'intention au salon aéronautique de Farnborough au Royaume-Uni, travaillent déjà ensemble sur la qualification d'un support installable sur la coiffe de la charge utile.

Le nouveau design créé avec cette impression 3D va permettre de réduire les coûts d'un quart et diminuer le poids de plus de moitié tout en doublant la rigidité de cette pièce, indiquent mardi les deux entreprises dans un communiqué commun.

Les deux groupes ont l'intention de codévelopper des processus et des standards pour la fabrication additive de composants spatiaux à base de métaux. Ces standards devraient pouvoir être adoptés par la communauté spatiale européenne. Le partenariat explorera le raffinement d'alliages existants pour les processus d'impression 3D et le développement de nouveaux matériaux métalliques, afin de débloquer de nouvelles opportunités de conception.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.