Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Sébastien Ogier et son copilote Julien Ingrassia (VW Polo-R) sont devenus champions du monde des rallyes pour la 3e fois en remportant le Rallye d'Australie, dimanche à Coffs Harbour.

"C'est fantastique, un résultat incroyable. C'était notre objectif et nous pouvons être fiers de nous, car c'était très difficile. C'est magique", a réagi le Français sur Rally Radio après le point stop de la 17e et dernière épreuve spéciale, la Power Stage qui lui a rapporté trois points de bonus.

Le podium est complété par son coéquipier finlandais Jari-Matti Latvala, 2e à 12 secondes, et par le Britannique Kris Meeke (Citroën DS3), 3e à 32 secondes, qui a résisté tout le week-end aux pilotes Volkswagen.

Ce 3e titre mondial, obtenu avec panache, grâce à une 31e victoire en WRC, dont sept cette année, fait entrer un peu plus Ogier dans la légende. Il dépasse par exemple le Finlandais Marcus Grönholm, ancien grand rival de Sébastien Loeb, vainqueur 30 fois et sacré deux fois.

En mettant encore deux pilotes sur le podium, comme souvent cette saison, Volkswagen s'assure aussi un 3e titre mondial consécutif, comme Ogier, son pilote de pointe. Il reste trois rallyes à courir cette saison, en Corse, en Catalogne et au pays de Galles.

ATS