Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'annonce américaine a provoqué des tensions à l'OMC à Genève (archives).

KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

(sda-ats)

L'annonce de mesures protectionnistes du président américain Donald Trump inquiète à l'OMC. Une dizaine de membres, dont Pékin qui dit "sentir l'odeur d'une guerre commerciale", ont relayé lundi à Genève une "très forte préoccupation". La Suisse n'en fait pas partie.

Outre la Chine figurent notamment parmi ces membres des poids lourds du commerce mondial comme l'UE qui a dénoncé une décision "illégitime", le Japon ou encore le Brésil, selon une source proche des négociations commerciales à Genève.

Après avoir alerté contre une guerre commerciale il y a quelques jours, le directeur général de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) Roberto Azevedo a dit qu'il n'était pas possible "d'ignorer" le risque d'une détérioration qui pourrait provoquer une "profonde récession" après de "récentes annonces", sans les nommer.

Lors de cette première réunion informelle des chefs de délégation depuis la ministérielle de l'institution, il a demandé aux pays de "réfléchir à cette situation". D'autant plus que la quasi totalité des membres ont lié leur préoccupation sur le blocage américain depuis des mois pour le renouvellement du tribunal d'appel de l'organisation à ce nouveau climat tendu.

Cette enceinte n'est actuellement constituée que de quatre représentants. Trois autres doivent être renouvelés. Après l'annonce de M. Trump, l'UE et la Chine avaient de leur côté menacé les Etats-Unis de représailles.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS