Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Golf - Richie Ramsay a tenu le choc à l'Omega European Masters de Crans-Montana. A la surprise générale, l'Ecossais a survolé le dernier tour pour remporter le plus beau titre de sa carrière.
Ramsay occupait certes la tête avant d'attaquer l'ultime journée. Reste que peu de monde aurait misé sur ce joueur de 29 ans, peu habitué à se retrouver dans une telle situation. La pression n'a toutefois pas eu d'emprise sur lui. Bien au contraire. En enquillant trois birdies sur les quatre premiers trous, il s'est rapidement détaché, avant de valider son sacre au 14e trou grâce à un eagle.
Avec une carte totale de 267 (-16), le golfeur d'Aberdeen a laissé à quatre coups ses quatre dauphins, Marcus Fraser (Aus), Romain Wattel (Fr), Fredrik Anderson Hed (Su) et Danny Willett (Ang). Le voilà désormais plus riche de 350'000 euros (420'000 francs), ce qui lui permet de quasiment doubler ses gains de 2012.
Arrivé à Crans-Montana en tant que 110e mondial, Ramsay ne sort pourtant pas de nulle part. Il était notamment no 1 mondial chez les amateurs en janvier 2007, avant de se faire détrôner par un certain Rory McIlroy. Ses débuts chez les professionnels se sont ensuite avérés plus discrets, avec une seule victoire jusqu'ici sur le Tour européen, en 2010 en Afrique du Sud. Ses récents résultats montraient toutefois que l'Ecossais était en pleine progression. Il en avait apporté la preuve juste avant de débarquer à Crans-Montana, quand il avait terminé au 6e rang à Gleneagles (Eco).
Premier Ecossais sacré sur le Haut-Plateau depuis Colin Montgomerie (1996), Ramsay a éclipsé un autre illustre compatriote dimanche, Paul Lawrie. Favori désigné et encore 2e samedi soir, l'ancien vainqueur du British Open n'a pas fait honneur à ce statut en se classant 6e. Il n'a fait illusion que sur le trou no 1, le temps de réussir un eagle et de prendre brièvement la tête.
Seul Suisse à avoir franchi le cut, Benjamin Rusch a vécu un pensum lors de son dernier tour (+5, +7 au total), terminant au 76e. A sa décharge, l'amateur thurgovien de 23 ans n'avait encore jamais évolué à un tel niveau quatre jours durant.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS