Navigation

Orange a accru sa rentabilité, malgré le repli des ventes

Ce contenu a été publié le 27 mars 2014 - 16:36
(Keystone-ATS)

Malgré des revenus en baisse l'an passé, Orange (Suisse) a accru sa rentabilité. Le numéro trois helvétique des télécommunications a vu son résultat d'exploitation (EBITDA) progresser de 2% à 344,6 millions de francs à la faveur notamment des économies consécutives à la réduction de l'effectif.

Le résultat d'exploitation avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements (EBITDA) ajusté a même crû de 6,9% au regard de 2012 à 390,7 millions de francs, a annoncé jeudi l'opérateur cédé à fin février 2012 par France Télécom à la société de participations britannique Apax. Ce montant ne tient pas compte des charges de restructuration ni des coûts liés à la cession de l'entreprise et les droits de marque.

De plus, il exclut le gain réalisé en 2012 avec la vente d'immobilier à Bienne, laquelle avait gonflé le résultat. Quant au chiffre d'affaires, il s'est contracté de 2,4% à 1,29 milliard de francs.

Le chiffre d'affaires mensuel moyen par client (ARPU) s'est aussi contracté de 5,1% à 53,30 francs. Le tassement résulte pour l'essentiel de la pression sur les prix qui pèse sur le marché depuis l'offensive du numéro un helvétique Swisscom.

Chiffres rouges

Conséquence d'importants amortissements pour les équipements informatiques, le résultat d'exploitation (EBIT) a lui en revanche chuté de plus d'un quart à 103,4 millions de francs.

Au final, Orange a terminé l'exercice sous revue sur une perte nette de 58 millions de francs. Mais ce résultat peut difficilement faire l'objet d'une comparaison avec celui affiché en 2012, du fait du changement de propriétaire.

Il n'en demeure pas moins que le patron de l'opérateur établi à Renens (VD), Johan Andsjö s'est dit satisfait du résultat. Outre le resserrement des coûts, la performance est aussi redevable de ventes en hausse pour les abonnements disposant des marges les plus importantes, ainsi que la diminution de celles d'appareils subventionnés.

A fin décembre, Orange employait 901 collaborateurs à plein temps, contre 1084 un an auparavant. Les réductions d'effectif intervenues l'an passé ont essentiellement concerné des postes d'encadrement et dans l'administration.

Explosion du trafic de données

Si le nombre total de clients mobile s'est tassé de 0,8% à 1,656 million, la clientèle disposant d'un abonnement mensuel a augmenté de 6,2% à 1,129 million. Cette dernière progression reflète les nouveaux plans tarifaires ainsi que le développement du segment de la jeune clientèle.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.