Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le groupe immobilier et hôtelier Orascom Development a essuyé une perte de 3,48 millions de francs au 1er trimestre 2012, a-t-il annoncé mercredi. Un an plus tôt, elle se limitait à 0,3 million. Son chiffre d'affaires s'est par contre accru de 20% à 63,5 millions.

Le bénéfice brut a pour sa part pratiquement doublé d'une année à l'autre, à 7,56 millions de francs. Le groupe egypto-helvétique, coté à la Bourse suisse, explique sa perte nette par le fait que les déficits de certaines filiales n'avaient pas pu être fiscalisés au 1er trimestre 2011.

Durant la période sous revue, les activités en Afrique du Nord et au Moyen Orient sont restées faibles, même si le secteur touristique en Egypte s'est légèrement repris. Au final, le chiffre d'affaires du segment hôtelier, qui offre 6589 chambres, s'est étoffé de 21,4% sur un an, à 34,1 millions de francs.

Gigantesque projet

Dans l'immobilier et la construction, le chiffre d'affaires s'est accru de 21,2% à 15,5 millions de francs. Les ventes immobilières sont pour leur part restées au niveau du 1er trimestre 2011, à 27,4 millions, a indiqué le groupe qui poursuit la réalisation du gigantesque projet touristico-hôtelier d'Andermatt (UR).

Le total des actifs d'Orascom Development s'élevait à 2,05 milliards de francs à fin mars, soit 1,4% de moins que trois mois plus tôt. Le capital propre s'est également légèrement réduit durant ce trimestre, de 2,1% à 1,07 milliard, alors que l'endettement net a augmenté de 3,4% à 472,5 millions.

Pour 2012, Orascom a revu à la baisse son programme d'investissement, qui s'inscrit désormais à 120 millions contre 140 à 150 millions initialement prévus, du fait que certaines opérations planifiées à Oman n'auront pas lieu cette année. Pour l'ensemble de l'exercice, le groupe table sur sa diversification géographique pour soutenir ses résultats.

ATS