Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Protection suisse des animaux (PSA) réitère son opposition au projet de révision de l'ordonnance sur la chasse. Elle a remis jeudi au Département fédéral de l'environnement (DETEC) une pétition munie de 10'000 signatures demandant une meilleure protection des animaux.

La PSA exige une période minimale de protection pendant l'élevage des petits pour tous les animaux sauvages, a-t-elle indiqué dans un communiqué. Elle demande aussi d'encourager la chasse à l'affût, qui ménage bien plus les animaux sauvages vivant en forêt que la chasse en mouvement ("battue").

Pour l'organisation, il faut également interdire la chasse au terrier, qui inflige des souffrances aux animaux. Elle s'oppose en outre à la division des animaux en espèces utiles ou nuisibles pour l'homme, qui permet notamment d'abattre des loups et des lynx. Si l'ordonnance est appliquée telle quelle, les animaux sauvages seraient les grands perdants, estime la PSA.

Le projet de révision de l'ordonnance avait été mis en consultation jusqu'à la mi-juillet 2011. Il avait soulevé diverses oppositions, pour des motifs parfois opposés. Les cantons, en revanche, le jugeaient plutôt positif.

ATS