Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Football - Le passage de Xerdan Shaqiri au Bayern de Munich évoqué récemment dans les médias provoque les gros titres des journaux en Bavière.
Le sélectionneur national Ottmar Hitzfeld n'a pas manqué de donner son avis à propos du transfert du joyau du FC Bâle dans le quotidien "tz".
Hitzfeld, qui décrit Shaqiri comme un joueur proche de la perfection au niveau technique et d'une grande intelligence de jeu, se réjouit de cette opération. Selon le sélectionneur, l'ailier de 20 ans est capable, comme Arjen Robben et Franck Ribéry, d'attirer deux joueurs sur lui. "Il joue sans pression, il ose tout", affirme Hitzfeld. Il a une souveraineté naturelle dans sa façon de jouer. Peur importe qu'il gagne ou qu'il perde, il reste toujours cool."
Dans le journal allemand, l'ancien entraîneur du Bayern qualifie Shaqiri de "grand joueur" ou encore de "garçon décontracté au bon caractère". Pour Hitzfeld, une chose est certaine: "Il deviendra l'un des joueurs phares du Bayern. Il est un dribbleur hors du commun et possède une force physique remarquable. C'est sûr, les supporters vont l'adorer."
Selon "Bild", l'international suisse aurait déjà passé sa visite médicale, étape indispensable avant son engagement pour quatre ans avec la formation allemande. Le montant de la transaction avoisinerait les 12 millions d'euros, ce qui n'a rien d'extravagant pour l'un des grands espoirs du football suisse et européen.
D'autant plus que le Bayern a dû composer avec une rude concurrence (Galatasaray, Lille et le Zenit Saint-Pétersbourg s'étaient positionnés). En tête de liste, Manchester United paraissait ainsi bien parti pour accueillir l'un de ses bourreaux en Ligue des champions cette saison. Si les Red Devils ont disparu de la reine des compétitions européennes, Shaqiri n'y est effectivement pas pour rien, lui qui a brillé notamment lors du match retour remporté par le FC Bâle (2-1).

ATS