Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La grande fresque "Les Adieux à la Reine" du Français Benoît Jacquot, ou crépuscule sur Versailles aux portes de la Révolution, ouvrira jeudi soir la 62e Berlinale. La mouture 2012 se distingue par une place particulière accordée aux bouleversements politiques.

Pour le directeur du Festival international du film de Berlin, Dieter Kosslick, le film de Jacquot entre en résonance avec les révoltes populaires d'aujourd'hui, comme le Printemps arabe ou le mouvement "Occupy" contre les excès du capitalisme.

"Cela fait maintenant un an qu'Hosni Mourabak a été écarté du pouvoir (en Egypte) et je pense que ses dernières 48 heures et celles qu'ont vécu les autres despotes ne devaient pas être différentes de celles de Marie-Antoinette", a-t-il expliqué à la presse.

Comme en écho, le président du jury, le réalisateur britannique Mike Leigh a estimé qu'on "ne peut voir un film et le considérer sérieusement sans tenir compte de son contexte social et environnemental: c'est un tout".

Angelina Jolie réalisatrice

Le jury de la Berlinale compte aussi dans ses rangs les acteurs Jake Gyllenhaal, Charlotte Gainsbourg et Barbara Sukowa, le photographe et réalisateur Anton Corbijn, le cinéaste François Ozon et l'écrivain Boualem Sansal.

Il leur reviendra de juger dès jeudi soir la prestation de l'actrice allemande Diane Kruger qui prête ses traits diaphanes à Marie-Antoinette. Le film suit les trois derniers jours de la reine à la Cour en juillet 1789, au travers de sa jeune liseuse, incarnée par Léa Seydoux, aperçue l'an passé dans le "Midnight in Paris" de Woody Allen.

L'actrice américaine Meryl Streep se verra décerner un Ours d'honneur pour l'ensemble de sa carrière. Son dernier film sur Margaret Thatcher, "La Dame de fer", sera projeté hors compétition.

Angelina Jolie présente en outre en sélection officielle (mais hors compétition) son premier film de réalisatrice. "Au pays du sang et du miel" parle d'amour au coeur de la guerre en Bosnie.

ATS