Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les talibans ont revendiqué jeudi la majorité des attentats ayant fait la veille au moins 35 morts et des dizaines de blessés à travers le Pakistan. Islamabad accueille un sommet réunissant huit nations musulmanes émergentes.

Ces talibans pakistanais, qui ont fait allégeance à Al-Qaïda, sont les principaux responsables d'une campagne extrêmement meurtrière d'attentats - suicide pour la plupart - qui a fait plus de 5200 morts dans tout le pays depuis l'été 2007. Ils visent principalement les symboles de l'autorité de l'Etat, mais les chiites sont également fréquemment leurs cibles.

Mercredi, une série de bombes ont explosé, dont celle d'un kamikaze visant une procession de la minorité musulmane chiite, qui a fait 23 morts et 62 blessés à Rawalpindi. Cette grande ville de la banlieue d'Islamabad accueille jeudi un sommet du D-8 (Développement 8) réunissant des chefs d'Etat et de gouvernement, dont ceux de l'Iran et de la Turquie.

La minorité chiite représente moins de 20% de la population de ce pays musulman de 180 millions d'habitants miné par la montée en puissance du fondamentalisme religieux.

Ahmadinejad et Erdogan attendus

Des attentats ont aussi eu lieu à Quetta, capitale de la province instable du Baloutchistan (sud-ouest), en proie à un conflit lié à une insurrection locale, ainsi qu'à Bannu et Shangla, dans le nord-ouest, près de la frontière afghane, et à Karachi, la mégapole du sud du pays. Ces attentats ont fait un total de 35 morts.

"Nous revendiquons la responsabilité" de toutes ces attaques hormis celle de Quetta, a déclaré Ehsanullah Ehsan, porte-parole du Tehreek-e-Taliban Pakistan, Mouvement des talibans du Pakistan (TTP) en lutte contre le pouvoir pakistanais. Les attentats de Karachi et Rawalpindi visaient la minorité musulmane chiite, alors que les autres ciblaient les forces de l'ordre.

Ces attentats sont intervenus au moment où le président iranien Mahmoud Ahmadinejad, qui dirige la plus grande puissance chiite au monde, et le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan, entre autres, sont attendus pour le sommet du D-8.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS