Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Les pires inondations de l'histoire du Pakistan, qui ont fait quelque 15 millions de sinistrés, dépassent par leur ampleur le tsunami de 2004 en Asie, selon un responsable de l'ONU. En Inde voisine, le bilan s'élève à au moins 165 victimes dans la région du Ladakh.
Selon l'ONU, les inondations au Pakistan ont tué au moins 1600 personnes en près de deux semaines, alors qu'on dénombre quelque 500'000 sans abri dans la seule région du Pendjab. Critiqué pour son absence, le président Asif Ali Zardari était attendu lundi à Islamabad, de retour d'une tournée en Europe.
"Cette catastrophe est pire que le tsunami de 2004, le tremblement de terre au Pakistan en 2005 et le récent tremblement de terre à Haïti", a déclaré lundi Maurizio Giuliano, porte-parole du Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU (Ocha). Le tsunami avait fait quelque 220'000 morts.
Augmentation de l'aide nécessaireLe niveau d'aide doit être "massivement augmenté", a déclaré Martin Mogwanja, coordinateur humanitaire pour l'ONU au Pakistan. "Il manque d'abris, de bâches en plastique, de biens pour la maison. Les stocks doivent être transportés d'urgence vers les zones touchées", a-t-il indiqué.
Toute la région de la vallée de Swat (nord), où le Pakistan a mené l'an passé une vaste offensive pour chasser les talibans, est isolée, de même qu'une partie du Pendjab et du Sind. Des glissements de terrain survenus samedi dans la province de Gilgit-Baltistan (nord) ont aggravé le bilan des morts.
150 morts en IndeLes pluies diluviennes ont également provoqué des inondations exceptionnelles dans l'Inde voisine. Le bilan des victimes des inondations dans la région himalayenne du Ladakh (nord) est monté à au moins 165 morts lundi et les autorités craignent qu'il s'aggrave des centaines de personnes toujours portées disparues.
La montée des eaux liée aux fortes précipitations a détruit des maisons et coupé les communications dans la ville de Leh et aux alentours. On compte au moins 300 disparus et 25'000 personnes affectées par la catastrophe.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS