Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Rome - Le parquet de Parme a demandé jeudi une peine de 20 ans de prison contre l'ex-patron et fondateur de Parmalat, Calisto Tanzi. Ce dernier est accusé de banqueroute frauduleuse après la découverte en 2003 d'un trou de 14 milliards d'euros dans les comptes du groupe italien.
"Pendant la gestion Tanzi, Parmalat a été le symbole d'un système malade et la plus grande fabrique de dettes du capitalisme européen", a déclaré le magistrat Lucia Russo au cours du réquisitoire du parquet qui s'est étalé sur une semaine.
Seize autres personnes étaient jugées dans ce procès et le procureur général de Parme, Gerardo Laguardia. Ce dernier a aussi demandé des peines de 12 ans contre le frère de Calisto Tanzi, Giovanni, de neuf ans et six mois contre Fausto Tonna, ex-directeur financier du groupe, pour finir avec des peines de deux ans.
Fleuron de l'économie italienne, Parmalat, qui employait à l'époque 36'000 personnes dans 30 pays, regroupait une myriade de sociétés et était également présent dans le football avec le club de Parme et dans le tourisme. Sa faillite en 2003 avait été l'un des plus gros scandales financiers en Europe et avait englouti les économies de 135'000 épargnants.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS