Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les policiers valaisans ne seront pas autorisés à porter leurs armes en dehors de leur service. Ainsi en a décidé le Parlement valaisan vendredi en refusant une proposition de l'UDC qui redoute la menace terroriste.

Le député Grégory Logean (UDC) voulait accorder aux agents de la police cantonale valaisanne l'autorisation donnée à leurs collègues français, après les attentats du 13 novembre dernier: porter leur arme sur eux s'ils le souhaitent lorsqu'ils ne sont pas en fonction.

"Nous ne sommes pas en état d'urgence. Introduire une telle mesure reviendrait à dire que nous sommes en danger permanent et ferait le jeu des terroristes", a réagi la députée-suppléante Sandra Ogay-Cretton (PDC).

Par la voix d'Oskar Freysinger, le Conseil d'Etat a également jugé la mesure "exagérée" pour le Valais. "Nous risquerions de créer une psychose", a admis le chef du département valaisan de la sécurité.

Les députés ont rejeté le postulat urgent par 92 voix contre 19 et 3 abstentions.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS