Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La conseillère fédérale Doris Leuthard en train de visiter jeudi soir le centre rail-route de Planzer à Penthalaz (VD).

KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

(sda-ats)

Doris Leuthard n'entend pas intervenir directement dans la crise que traverse l'Agence télégraphique suisse (ats). La cheffe du Département fédéral de la communication (DETEC) a souligné jeudi que la Confédération n'était pas actionnaire de cette société privée.

Interrogée en marge de l'inauguration officielle du centre rail-route de Planzer à Penthalaz (VD), la conseillère fédérale a souligné l'importance de l'ats et jugé "dommage" si les prestations se réduisaient. Ce n'est cependant pas son rôle, selon elle, de se mêler des "questions internes" de l'entreprise.

"On apprécie bien sûr beaucoup les prestations de l'ats, qui est énormément importante notamment pour les petites entreprises médiatiques. Pour ça, ce serait dommage si les prestations à disposition étaient diminuées et que les journalistes ne trouvent plus de travail", a expliqué Doris Leuthard.

Questionnée sur une volonté éventuelle de rencontrer la direction de l'entreprise, la conseillère fédérale a affirmé que "pour les questions internes, je ne peux pas me prononcer. On n'est pas actionnaire, ça reste une décision de l'entreprise et du conseil d'administration. Il y a beaucoup d'entreprises qui ont des problèmes en Suisse", a ajouté la conseillère fédérale.

Soutien de la Confédération

La cheffe du Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC) a rappelé que "l'année dernière, la Confédération a voulu augmenter de deux millions de francs le soutien direct à l'ats. Dans l'ordonnance qui est actuellement en consultation, il est prévu un soutien à l'ats parce que nous voulons un renforcement dans l'avenir".

Le 8 janvier, la direction de l'ats a indiqué qu'elle allait restructurer la société et supprimer un journaliste sur quatre au sein de la rédaction. Elle affirme devoir réagir à une situation "très difficile dans le monde de la presse".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS