Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Pas de "solution militaire" en Ukraine, selon Angela Merkel

Lors d'un forum économique germano-ukrainien jeudi à Berlin, Angela Merkel a appelé Kiev à la retenue.

KEYSTONE/EPA/HAYOUNG JEON

(sda-ats)

La chancelière allemande Angela Merkel a appelé jeudi Kiev à la retenue. Le président ukrainien Petro Porochenko a demandé plus tôt dans la journée aux pays membres de l'OTAN de déployer des navires en mer d'Azov pour soutenir son pays dans la crise face à la Russie.

Tout en rendant le président russe Vladimir Poutine responsable du regain de tensions, elle a souligné que Kiev se devait de "rester avisée, car nous nous ne pourrons résoudre les choses qu'en restant raisonnables, en discutant les uns avec les autres. Il ne peut y avoir de solution militaire à ces confrontations", a-t-elle insisté à Berlin lors d'un forum économique germano-ukrainien. Elle a promis d'aborder le sujet avec Vladimir Poutine lors du prochain sommet du G20.

Selon M. Porochenko, le président russe ne veut rien de moins qu'occuper cette mer. "Le seul langage qu'il comprenne est l'unité du monde occidental", a déclaré le président Porochenko au quotidien allemand Bild. "Nous ne pouvons pas accepter cette politique agressive de la Russie. Ce fut d'abord la Crimée, puis l'est de l'Ukraine. Il veut maintenant la mer d'Azov", a-t-il souligné.

Ports bloqués

Dans la foulée, le ministre ukrainien des Infrastructures, Volodimir Omelian, a indiqué que deux ports ukrainiens sur la mer d'Azov, Berdiansk et Marioupol, sont de fait sous blocus russe.

Au total, 35 bateaux sont empêchés actuellement d'opérer comme ils le souhaitaient et seuls les navires se rendant dans les ports russes de la mer d'Azov peuvent passer le détroit de Kertch, a dit le ministre sur Facebook.

"L'objectif est simple - en imposant un blocus aux ports ukrainiens de la mer d'Azov, la Russie espère que les Ukrainiens quitteront leur propre territoire - un territoire qui est nôtre en vertu de tout le droit international afférent", a-t-il dit.

Dix-huit navires attendent en mer Noire de pouvoir entrer en mer d'Azov, quatre devant gagner le port de Berdiansk et 14 autres celui de Marioupol. Neuf bâtiments attendent dans le même temps de pouvoir quitter la mer d'Azov.

Démenti du Kremlin

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a démenti un peu plus tard les affirmations de Kiev, et a assuré que le trafic maritime se poursuivait sans entrave par le détroit de Kertch, même s'il pouvait y avoir des retards imputables au mauvais temps.

La Russie contrôle de fait le détroit de Kertch, qui relie la mer d'Azov et la mer Noire, et a inauguré en mai dernier un pont de 18 km de long reliant son territoire à la péninsule de Crimée, annexée en mars 2014 par Moscou.

Le président ukrainien a promulgué mercredi la loi martiale dans son pays, introduite pour 30 jours dans dix régions frontalières et côtières. Elle permet de mobiliser les citoyens, réguler les médias et limiter les rassemblements publics. Pour M. Porochenko, elle a avant tout un caractère "préventif".

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.