Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Selon le président de La Poste, Urs Schwaller, le prix des courriers A et B ne seront pas augmentés (archives).

KEYSTONE/PETER SCHNEIDER

(sda-ats)

Le prix des lettres A et B de La Poste ne seront pas augmentés en 2018, ni en 2019, selon son président Urs Schwaller. Ensuite, la question sera reposée. Une discussion de fond doit avoir lieu avec la politique.

Une augmentation des tarifs rapporterait entre 20 et 40 millions de francs de plus à l'entreprise, indique M. Schwaller dans une interview avec la NZZ am Sonntag.

Si la fréquentation des offices postaux devait continuer à diminuer après 2020, le président du conseil d'administration n'exclut pas une nouvelle suppression de filiales. "Le chiffre de 800 à 900 filiales n'est pas gravé dans la pierre, mais aujourd'hui il n'existe aucun projet", précise M. Schwaller.

Le déficit des offices postaux s'élève à près de 200 millions de francs. La Poste peut se permettre un déficit, mais il doit être plus proche de 100 millions que de 200.

Discussion politique

Suite à la réaction de la politique sur la restructuration de La Poste, l'ancien conseiller aux Etats PDC demande une discussion sur le service postal de base. "Mais nous devons alors également déterminer qui paie les services supplémentaires."

La discussion ne doit pas tourner exclusivement autour des offices postaux. "Nous devons réfléchir à ce que nous attendons de La Poste dans les dix prochaines années", ajoute M. Schwaller.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS