Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Pas de podium pour Fourcade, mais un 4e petit Globe

La belle série de Martin Fourcade a pris fin lors de l'ultime épreuve de l'hiver. Le Français, 19e de la mass-start de Tiumen, a manqué le podium pour la 1re fois de la saison en 21 courses disputées.

Mais il a tout de même réussi à gagner la Coupe du monde de la spécialité.

Déjà assuré du gain du classement général pour la septième année consécutive (un record), le quintuple champion olympique a donc échoué à terminer sur le podium de toutes les courses de l'hiver. Il se consolera avec le petit Globe de la mass-start, qui s'ajoute à ceux de l'individuel, du sprint et de la poursuite, déjà en poche. Il avait déjà réalisé ce Grand Chelem en 2013, 2016 et 2017.

Au lendemain de son succès lors de la poursuite, Martin Fourcade a connu un déchet inhabituel au tir (4 fautes). Ses échecs répétés ont fait le jeu de Maxim Tsvetkov, qui l'a emporté devant son public en devançant les Norvégiens Erlend Bjöntegaard et Johannes Bö. Il s'agit de la première victoire du Russe en Coupe du monde.

Benjamin Weger a connu un jour-sans, lui qui espérait conclure en beauté la meilleure saison de sa carrière. Le Valaisan n'a pas pu éviter la 30e et dernière place. Un rang qu'il occupait après un premier passage totalement manqué sur le pas de tir (4 fautes).

Le titre à Makarainen

Chez les dames, la Finlandaise Kaisa Makarainen a remporté pour la 3e fois de sa carrière la Coupe du monde après sa 6e place lors de la mass start de Tioumen gagnée par la Biélorusse Darya Domracheva.

Makarainen (35 ans) avait déjà soulevé à deux reprises le Gros Globe de cristal en 2011 et 2014. Sa principale rivale pour le gain du classement général, la Slovaque Anastasiya Kuzmina, n'a terminé que 11e de la mass start. En tête avant cette dernière étape de la saison, Kuzmina, la soeur du Russe Anton Shipulin naturalisée slovaque, a finalement craqué dans sa région natale.

Domracheva signe pour sa part son 6e succès de l'hiver, le 34e de sa carrière, en devançant la Slovaque Paulina Fialkova et la Française Anaïs Chevalier.

Unique Suissesse qualifiée pour la mass start, Lena Häcki a dû se contenter de la 27e place après avoir dû effectuer deux tours de pénalité.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.