Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La société néerlandaise des chemins de fer (NS) a installé vendredi dans ses trains sans toilettes des "sacs-pipi". Ils permettront aux passagers d'uriner en cas d'envie pressante, a indiqué la NS lors de la présentation de ce nouvel accessoire.

"Je veux insister sur le fait que ce sera à utiliser uniquement en cas d'extrême urgence, comme par exemple lorsque le train est bloqué", a soutenu une porte-parole de la compagnie nationale.

L'idée a laissé sceptiques la classe politique et l'opinion publique en général, qui critiquait déjà la décision d'économiser en n'installant pas de WC dans les trains "Sprinter", qui assurent principalement des liaisons courtes locales.

Les sachets en plastique, en forme d'entonnoir, qui contiennent un matériau très absorbant transformant l'urine en gel, seront distribués à la demande, par le conducteur et le contrôleur. Les passagers pris d'un besoin urgent devront utiliser la cabine du conducteur inoccupée à l'arrière du train.

"Quand j'ai entendu cela pour la première fois, j'ai cru que c'était une blague", a déclaré un représentant du syndicat des conducteurs de train, cité par l'agence ANP. "Laisser les gens uriner là où quelqu'un d'autre doit travailler, ça ne va pas. C'est épouvantable".

ATS