Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Vladimir Petkovic et tous les joueurs de l'équipe de Suisse ont fait profil bas au sortir de leur convaincante victoire 6-0 contre le Panama en amical à Lucerne.

"Nous ne sommes pas encore assez bons pour fanfaronner", a insisté le sélectionneur.

"Ce n'est pas le moment pour nous de nous lancer dans de grandes déclarations d'intention pour la Coupe du monde, poursuit le Tessinois. Nous avons un chemin à parcourir et cela demande du travail et d'avoir les pieds sur terre."

Blerim Dzemaili, auteur du 1-0, a pour sa part minimisé la portée de ce large succès. "Il ne faut pas accorder à la victoire ou au score trop d'importance. C'est évidemment bien pour toute l'équipe, mais cela ne veut pas dire que tout est réglé."

Non, tout est loin d'être réglé, en effet, et Gelson Fernandes le rappelle. "C'est complexe de former un groupe compétitif pour un Mondial. Là, c'est super pour toute l'équipe d'avoir gagné et marqué six buts." Et il s'agit, quand même, de le relever. C'est Vladimir Petkovic qui s'en charge probablement le mieux.

"Ce qui m'énerve, parfois, c'est qu'à l'extérieur, j'ai l'impression que l'on se dit que c'est facile de gagner des matches internationaux. Mais c'est faux ! Il y a quatre jours, le Danemark n'a battu le Panama que 1-0."

Et le Mister de relever la performance de Mario Gavranovic. Le Tessinois s'est pour sa part dit "très content" de son retour en sélection, ponctué par un entrée remarquée vendredi en Grèce et un match très abouti mardi à Lucerne (un but, un assist et une implication sur une autre réalisation). "Je suis satisfait de mon état physique, continue l'attaquant du Dinamo Zagreb. C'est ce que je fais depuis longtemps: je travaille sur moi et rien d'autre, afin de ne pas laisser passer une opportunité quand elle se présente."

Et Gavranovic n'a pas laissé filer sa chance lors de ce rassemblement. On voit mal comment il pourrait ne pas figurer dans la liste des vingt-trois pour la Russie. "Je vais continuer comme ça pour être à cette Coupe du monde", insiste le Tessinois, le regard qui ne laisse pas de place au doute.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS