Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des partis libéraux égyptiens ont déposé dimanche plusieurs plaintes contre l'ancien président égyptien Hosni Moubarak. L'une d'entre elles concernent l'attaque meurtrière des manifestants qui avaient obtenu son départ en 2011 par un groupe de ses partisans montés sur des chameaux et des chevaux.

Cette charge contre des manifestants rassemblés pacifiquement sur la place Tahrir du Caire avait été l'un des événements marquants des 18 jours du soulèvement de janvier-février 2011.

Les partis libéraux, réunis au sein du Courant démocratique, demandent l'ouverture d'une enquête pour établir d'éventuels liens entre les responsables de cette attaque et Hosni Moubarak, qui a bénéficié en novembre d'un non lieu pour la mort de plusieurs centaines de manifestants pendant la "révolution du 25 janvier".

Vingt-cinq alliés politiques de l'ex-président ont déjà été jugés dans cette affaire. L'un d'eux est décédé et les 24 autres ont été acquittés.

L'initiative du Courant démocratique fait suite à plusieurs décisions de justice favorables à l'ancien "raïs", qui pourrait par conséquent être prochainement remis en liberté.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS