Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les trois partis de la coalition grecque sont tombés d'accord "sur les principaux points" des nouvelles mesures de rigueur, a annoncé jeudi le ministre des Finances Yannis Stournaras. Elles sont exigées par les créanciers du pays pour débloquer la prochaine tranche d'aide.

"Nous nous sommes mis d'accord sur les principaux points" des mesures d'économie budgétaire, portant au total sur plus de 11,5 milliards d'euros (13,29 milliards de francs) pour 2013 et 2014, a indiqué M. Stournaras à l'issue d'une réunion des chefs des trois partis, droite, socialistes du Pasok et gauche modérée.

Cet accord est intervenu au lendemain de manifestations qui ont réuni plus de 50'000 personnes opposées à ce plan.

Le gouvernement compte maintenant "se mettre d'accord avec la troïka, UE-BCE-FMI", dont les représentants sont attendus dimanche à Athènes, et, ensuite, avec ses "partenaires" européens, a ajouté M. Stournaras. Les représentants de la troïka doivent évaluer les progrès du gouvernement dans le rétablissement des finances publiques.

L'aval de la "troïka" à la politique du gouvernement est indispensable au déblocage de la prochaine tranche d'aide, sans laquelle la Grèce se dirige vers la faillite et une sortie de la zone euro.

Deux partis opposés aux mesures

L'accord obtenu jeudi entre les trois leaders, après des semaines de discussion, "donne une base pour une négociation forte" à la Grèce pour négocier avec ses partenaires, a encore estimé le ministre.

Il sortait d'une réunion de plus de deux heures avec le Premier ministre conservateur Antonis Samaras, le socialiste Evangélos Vénizélos et le chef du petit parti de gauche modérée Dimar, Fotis Kouvelis.

Les trois dirigeants se sont entretenus plusieurs fois depuis début septembre pour tenter de finaliser l'accord sur ces mesures prévoyant de nouvelles coupes dans les salaires, les retraites, les aides sociales, et des réformes structurelles.

Le temps presse pour boucler ce plan, car le gouvernement a prévu de déposer lundi au Parlement son avant-projet de budget pour 2013, incluant une partie des mesures.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS