Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - 690 millions de francs: voilà le montant que pourrait théoriquement atteindre la participation de la Suisse au plan de sauvetage de 30 milliards d'euros du FMI pour la Grèce. L'argent viendrait des réserves de devises de la Banque nationale suisse qui se trouvent dans un pool au FMI.
Les pays membres du Fonds monétaire international contribuent à ce pool selon leur participation à l'institution. Celle de la Suisse étant de 1,6%, la contribution helvétique au plan de sauvetage de la Grèce s'élève théoriquement à 690 millions de francs.
Ce chiffre est toutefois à prendre avec des pincettes. En effet, les Etats dont la situation financière est stable, comme la Suisse, devraient se voir présenter une addition plus salée que ceux qui sont fortement endettés.
Le montant des crédits du FMI est fixé par son Conseil exécutif. Le payement intervient dans le cadre des affaires courantes. Une décision du gouvernement ou du parlement n'est pas nécessaire tant que les Etats membres ne se voient pas obligés d'augmenter la somme garantie à disposition du FMI.
Le FMI accorde ses crédits à un taux d'intérêt permettant de couvrir ses frais administratifs. Les dépôts sont par contre rémunérés aux conditions du marché.
Berne n'a pas encore défini la position qu'elle va adopter envers le plan de sauvetage grec, a indiqué le Département fédéral des finances.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS