Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'espace panoramique est l'un des points forts du World Nature Forum (WNF).

WNF

(sda-ats)

Etranglé par des problèmes financiers, le centre d'exposition World Nature Forum à Naters (VS) pourrait bien faire faillite. La commune propose un plan d'assainissement. La population se prononcera mercredi soir.

Si rien n'est tenté d'ici l'été, la société World Nature Forum SA n'aura plus de liquidités. Elle serait alors contrainte de déposer son bilan deux ans à peine après avoir ouvert les portes du centre d'exposition World Nature Forum (WNF) à Naters, a confirmé à l'ats Franz Ruppen, président de la ville, qui présentera mercredi un plan de sauvetage à la population.

Selon Albert Bass, expert financier mandaté par le conseil d'administration de WNF SA, le principal facteur de cette déconfiture est le loyer faramineux que paie WNF SA à une filiale de la compagnie d'assurances Axa, propriétaire des locaux: près de 30'000 francs par mois, sans résiliation possible du contrat de bail avant le 1er décembre 2035.

10'000 visiteurs au lieu de 30'000

Le centre d'exposition, qui se veut une vitrine de la région Alpes suisses Jungfrau-Alestch inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco, n'a jamais tenu ses promesses en termes de fréquentation. Il a accueilli quelque 10'000 visiteurs par année alors que les promoteurs en espéraient le triple.

Le coût total de l'aménagement intérieur du centre d'exposition a coûté au total 10 millions de francs, alors que 7 millions de francs étaient initialement prévus. Les objectifs de sponsoring et de financement participatif ("crowdfunding") n'ont jamais été atteints et les étages supérieurs du bâtiment n'ont jamais trouvé de locataires, complète Franz Ruppen.

Une nouvelle fondation

En tant que frais émoulu président de Naters, Franz Ruppen a siégé au conseil d'administration de WNF SA dès mai 2017. Alarmé par les chiffres, il a rapidement proposé un plan d'assainissement. "C'est une question de réputation et de responsabilité", insiste le conseiller national valaisan.

Le plan d'assainissement élaboré par l'expert financier prévoit notamment la liquidation de la société anonyme et la création d'une nouvelle fondation. Cette dernière achèterait le bâtiment qui abrite le WNF à la filiale d'Axa pour 6 millions de francs, soit environ trois fois moins que ce qu'il a coûté, souligne Franz Ruppen. La somme serait financée grâce à des prêts bancaires à hauteur de 3 millions de francs et via une aide à l'investissement du canton et de la Confédération pour un montant total de 3 millions de francs.

800'000 francs au vote

Le plan d'assainissement sera présenté mercredi dans les détails à la population de Naters. Cette dernière devra dire si elle accepte ou non de transférer dans la nouvelle fondation le prêt de 800'000 francs accordé au WNF il y a trois ans environ. "Si la population refuse, le dépôt de bilan est inéluctable", souligne Franz Ruppen. Si le "oui" l'emporte, des négociations doivent encore être menées entre les différents partenaires.

L'avenir du WNF a été évoqué au Grand Conseil la semaine passée. La gauche haut-valaisanne s'est montrée très critique et a demandé que le vote des citoyens porte également sur les 6 millions de francs qui serviront à acheter le bâtiment. La droite a, elle, réussi à faire passer un postulat urgent invitant le canton à revoir à la hausse son soutien financier.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS