Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une grande partie du sud-est des Etats-Unis a été touchée dans la nuit de samedi à dimanche par des pluies torrentielles. Les services météo ont averti que de nouvelles précipitations pourraient provoquer des inondations sans précédent dans les prochaines 24h.

Ces pluies interviennent alors que l'ouragan, rehaussé à la catégorie 4 sur une échelle qui en compte 5, a d'abord frappé les Bahamas, détruisant des habitations. Il a ensuite déversé des trombes d'eau sur Haïti et Cuba. L'oeil du cyclone devait atteindre les Bermudes dimanche après-midi ou dans la soirée, selon le Centre national américain des ouragans (NHC).

Quatre morts aux USA

Selon les médias, les intempéries ont provoqué la mort de quatre personnes depuis jeudi aux Etats-Unis, en Caroline du Nord et du Sud. Selon des experts, les pluies torrentielles qui s'abattent sur la côte Est sont un phénomène météorologique distinct de l'ouragan.

Le président Barack Obama a décrété l'état d'urgence en Caroline du Sud et ordonné que les autorités fédérales apportent leur aide aux autorités locales jusqu'à nouvel ordre, selon la Maison Blanche.

De nombreux endroits dans et autour de Charleston, ville côtière touristique de Caroline du Sud avec un centre historique remontant au 17e siècle, étaient inondés. Les plus de 100'00 habitants de Charleston ont reçu plusieurs alertes aux inondations samedi sur leurs téléphones portables, leur ordonnant d'éviter les zones à risque. La gouverneure de l'Etat Nikki Haley a demandé aux automobilistes de ne pas prendre la route.

En Caroline du Nord, des habitants qui résident en bord de mer ont été évacués vers des zones plus élevées, selon les services d'urgence de l'Etat. La compagnie ferroviaire Amtrak a interrompu une partie de son trafic sur le corridor sud-est samedi, selon un communiqué.

Cargo toujours disparu

La progression de la tempête vers les Bermudes a dégagé quelque peu les Bahamas où les garde-côtes recherchaient toujours un cargo de 225 mètres, l'El Faro, disparu depuis jeudi avec 33 personnes à bord. Une bouée de sauvetage appartenant au cargo a été retrouvée, a annoncé samedi la garde-côte américaine sur son compte Twitter.

El Faro, un cargo long de 224 mètres, transportait 33 membres d'équipage alors qu'il naviguait sur une zone dans laquelle Joaquin était actif. Le cargo avait quitté Jacksonville, en Floride, en direction de San Juan, à Porto Rico, alors que Joaquin n'était encore qu'une tempête tropicale.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS