Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Plus de 160 millions de travailleurs migrants dans le monde

De nombreux travailleurs migrants commencent à se rendre plutôt dans les pays à revenus intermédiaires les plus riches (archives).

KEYSTONE/AP/VINCENT THIAN

(sda-ats)

Les migrants constituent 4,7% de la force de travail dans le monde. Leur nombre atteignait l'année dernière 164 millions, selon les estimations dévoilées mercredi à Genève par l'Organisation internationale du travail (OIT).

L'institution mentionne une augmentation de 9% en quatre ans. Mais les données de 2017 sur 188 pays prennent en compte près de 20 millions de réfugiés.

"La majorité des migrants" se déplacent pour leur travail ou pour en chercher un, a dit devant la presse la directrice du département du travail et de l'égalité à l'OIT, Marisa Tomei. Ceux-ci apportent une contribution positive et remplissent surtout des emplois qui ne sont pas occupés par les ressortissants nationaux du pays d'accueil, selon elle.

Mais tout dépend des politiques nationales à leur égard, selon Mme Tomei qui cite par exemple les discours de certains gouvernements qui ont un effet "important" sur cette question. Parmi les migrants actifs, 96 millions sont des hommes et 68 millions des femmes. La part des premiers s'est étendue de 2 points de pourcentage pour s'établir à 58%.

Toutefois, davantage de femmes se sont déplacées depuis 20 ans pour trouver du travail. Mais "la discrimination à laquelle elles font souvent face en raison de leur sexe et de leur nationalité réduit leurs opportunités d'emplois", selon Mme Tomei. Environ 87% des travailleurs migrants sont âgés de 25 à 64 ans. Leur départ pourrait avoir un impact négatif sur la croissance économique de leurs pays.

Pacte mondial des migrations soutenu

Près de 112 millions se trouvent dans des pays à revenus élevés, soit environ deux tiers mais dont la part est en baisse. Le reste se répartit entre 30,5 millions dans les pays à revenus intermédiaires les plus riches, où la part est en augmentation en raison du développement économique, 16,6 millions dans les moins aisés de ce segment et 5,6 millions dans les pays pauvres.

Les travailleurs migrants continuent 18,5% du total des actifs des pays riches mais seulement environ 2% dans les pays pauvres. Parmi les régions, près d'un quart habitent dans le nord du continent américain. La même part se trouve en Europe, à l'exception de l'Est du continent, et 13,9% dans les Etats arabes.

L'est de l'Europe, l'Afrique subsaharienne et l'Asie/Pacifique sont au-dessus de 5%. En revanche le nord de l'Afrique n'accueille qu'1% de travailleurs migrants. Peu de variations ont été observées depuis 2013 dans toutes ces régions.

L'OIT veut oeuvrer pour contribuer à l'application du Pacte mondial des migrations auquel la Suisse a renoncé pour le moment à s'associer. L'institution appelle à davantage de données. Le Pacte prévoit notamment des principes pour réduire le trafic d'êtres humains ou les abus d'employeurs, aligner les besoins des pays d'accueil et les compétences de ceux qui arrivent ou encore renforcer la protection des travailleurs migrants.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.