Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pro Natura demande davantage d'axes de déplacements non perturbés pour que la faune sauvage puisse traverser sans danger les routes et les voies de chemin de fer.

Keystone/Emanuel Ammon/AURA

(sda-ats)

Plus de 20'000 accidents avec du gibier sont recensés chaque année sur les routes et les voies de chemin de fer suisses. Pro Natura lace une campagne en faveur de couloirs de déplacements sans obstacle pour les animaux.

L'objectif de la campagne "Voie libre pour la faune sauvage" est d'assurer les besoins de mobilité des animaux sauvages dans les corridors faunistiques, a indiqué lundi Pro Natura. Ces voies sont aujourd'hui fortement perturbées par des routes, des autoroutes, des lignes de chemins de fer et des zones habitées.

Sur 304 corridors faunistiques interrégionaux, 75% sont altérés ou interrompus. La conséquence: plus de 20'000 accidents annuels avec des animaux sauvages dont les coûts atteignent entre 40 et 50 millions de francs, précise Pro Natura.

"Nous demandons que les corridors faunistiques soient de nouveau rendus praticables et que les obstacles à la migration soient débloqués", a déclaré Jan Gürke, coordinateur de la campagne de Pro Natura, cité dans le communiqué. La planification et la construction des infrastructures doivent aussi tenir compte des besoins de mobilité des animaux sauvages.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS