Navigation

Plus de 20 morts dans des attaques au Kenya

Ce contenu a été publié le 06 juillet 2014 - 14:13
(Keystone-ATS)

Plus de vingt personnes ont été tuées au cours de nouvelles attaques nocturnes dans la région côtière kényane de Lamu, a annoncé la Croix-Rouge et la police dimanche. Elles ont accusé un groupe séparatiste.

Vingt-deux personnes ont péri dans ces raids commis dans la nuit de samedi à dimanche dans les localités de Hindi et Gamba, a indiqué la Croix-Rouge. Grace Kaindi, chef adjointe de la police nationale, a fait état de 21 morts et accusé un groupe séparatiste de la côte, le Conseil républicain de Mombasa (MRC), d'être derrière ces attaques, pourtant revendiquées par les islamistes somaliens shebab, liés à Al-Qaïda.

Ville proche du littoral, Mpeketoni a été quasiment rasée en juin. L'attaque revendiquée par les shebab somaliens avait fait 65 morts. Le mouvement islamiste dit aussi avoir commis une attaque samedi soir dans la région côtière du Kenya.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.