Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Contrairement à ses alliés communistes, Jean-Luc Mélenchon, arrivé quatrième du premier tour de la présidentielle, n'a pas explicitement appelé à voter pour le chef d'En Marche! pour faire barrage au Front national au second tour.

KEYSTONE/EPA/CHRISTOPHE PETIT TESSON

(sda-ats)

Plus de 65% des soutiens de Jean-Luc Mélenchon envisagent de voter blanc, nul ou de s'abstenir dimanche au second tour de l'élection présidentielle qui opposera Marine Le Pen à Emmanuel Macron. C'est ce que révèlent les résultats de la consultation dévoilés mardi.

Cette consultation a permis l'expression de 243'128 "insoumis" sur les 430'000 soutiens du candidat éliminé au premier tour, précise le mouvement La France insoumise dans un communiqué.

Selon cette étude, 87'818 insoumis, soit 36,12%, se prononcent pour un vote blanc ou nul, 84'682 insoumis, soit 34,83%, pour un vote Emmanuel Macron et 70'628 insoumis, soit 29,05%, en faveur d'une abstention.

Vote FN "pas une option"

Il ne s'agissait pas de déterminer une consigne de vote, mais d'organiser la prise de parole des insoumis au sujet de leurs choix de second tour, précise La France insoumise.

"Étant donné l'attachement profond de La France insoumise aux principes d'égalité, de liberté et de fraternité, le vote Front National ne constituait pas une option de la consultation", ajoute le mouvement.

Contrairement à ses alliés communistes, Jean-Luc Mélenchon, arrivé quatrième du premier tour de la présidentielle le 23 avril dernier, n'a pas explicitement appelé à voter pour le chef d'En Marche! pour faire barrage au Front national au second tour.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS