Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des petits tournois de poker devraient pouvoir se tenir hors des casinos, estime le Conseil fédéral. Il est prêt à étudier la question, mais il ne promet rien avant la votation du 11 mars sur l'article constitutionnel concernant les jeux d'argent.

L'idée de permettre des tournois avec de petites mises et de petites possibilités de gain émane de la commission des affaires juridiques du Conseil national. Actuellement, il est interdit de jouer au poker en dehors des réunions de famille, des cercles d'amis et des casinos.

Or, les maisons de jeu, pour des raisons économiques, n'offrent pas la possibilité aux joueurs de miser des petites sommes. Plutôt que de les pousser à se tourner vers les casinos étrangers ou Internet, ou à sombrer dans l'enfer du jeu dans des établissements suisses, la commission préfère une certaine libéralisation.

Travaux en cours

Une telle option sera examinée dans le cadre de la législation d'application de l'article constitutionnel. Les travaux ont déjà commencé, a indiqué le Conseil fédéral dans sa réponse publiée jeudi.

Les besoins de la protection sociale devront être respectés, a-t-il prévenu. Et de préciser qu'il attendra les conclusions de la commission d'étude chargée de la mise en oeuvre du nouvel article constitutionnel avant d'opter pour un modèle précis.

ATS