Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les principales têtes d'affiche pour la victoire finale du Tour de Romandie 2018 seront l'Australien Richie Porte, le Slovène Primoz Roglic et l'Espagnol Marc Soler. Départ dans 12 jours à Fribourg.

Toujours à la recherche d'un sponsor-titre après le départ de l'assurance "Vaudoise", le Tour de Romandie n'est pas encore en danger. Il a pu monter son budget de près de 4,5 millions avec l'apport de différents partenaires moins importants, ont fait savoir les organisateurs devant les médias à Yverdon.

Les dix-huit équipes du World Tour et la formation belge Wanty, invitée, seront présentes au départ. Elles n'aligneront plus que sept coureurs au lieu de huit, suite au changement de règlement de l'UCI. "La course sera moins cadenassée", assure Richard Chassot, le directeur du Tour de Romandie.

En l'absence de Chris Froome, qui a décidé de doubler cette année le Giro et le Tour de France, s'il échappe à une suspension pour son contrôle non-négatif à la Vuelta, trois coureurs se détachent pour viser la victoire finale: Richie Porte, le leader de l'équipe BMC, qui s'était imposé l'an dernier, l'ancien sauteur à skis, Primoz Roglic, récent vainqueur du Tour du Pays basque, à la tête d'une très forte équipe Lotto NL et Marc Soler, le lauréat de Paris - Nice en mars dernier et grand animateur de Paris - Roubaix dimanche dernier.

Côté helvétique, le champion de Suisse Silvan Dillier sera au départ après son fabuleux numéro dans l'"Enfer du Nord". On retrouvera aussi trois coureurs de l'équipe BMC au service de Porte: Danilo Wyss, Tom Bohli et Kilian Frankiny. Vainqueur à sept reprises sur les routes romandes, Michael Albasini tentera de repousser encore une fois les limites de l'âge. En revanche, les deux Valaisans de l'équipe Groupama, Steve Morabito et Sébastien Reichenbach seront absents. Ils suivent le programme de leur leader Thibaut Pinot, qui disputera le prochain Giro.

Le parcours débutera par un prologue musclé de 4 km à Fribourg en passant par la Basse-Ville. Les coureurs prendront ensuite la direction du Jura avec une arrivée à Delémont, une ville jamais visitée par la boucle romande depuis que Chassot a repris sa direction voilà 12 ans. L'étape sera piégeuse assurément, surtout si la météo ne devait pas être favorable. Les sprinters devraient pouvoir s'exprimer lors de l'arrivée de la deuxième étape à Yverdon. Puis la caravane de 1200 personnes se déplacera dans le canton de Vaud pour un exercice inédite sous l'ère Chassot: un contre-la-montre en côte entre Ollon et Villars sur 10 km.

La décision se fera sans doute lors de l'avant-dernière étape à Sion. Avec les ascensions d'Ovronnaz, de Vercorin, de Nax, de Suen et des Collons avant de redescendre dans la capitale valaisanne pour l'arrivée, le terrain de jeu devrait couronner un grimpeur. Le maillot jaune devra encore défendre son bien lors de la dernière étape, Mont-sur-Rolle - Genève, la plus longue avec ses 182 km.

Tour de Romandie 2018. Parcours. Mardi 24 avril, prologue à Fribourg (4 km). Mercredi 25 avril, 1re étape: Fribourg - Delémont, 166 km. Jeudi 26 avril, 2e étape: Delémont - Yverdon. Vendredi 27 avril, 3e étape: contre-la-montre en côte, Ollon - Villars, 10 km. Samedi 28 avril, 4e étape: Sion - Sion, 149 km. Dimanche 29 avril, 5e étape: Mont-sur-Rolle - Genève, 182 km.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS