Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Parlement fait pression sur le Conseil fédéral concernant la restructuration du réseau postal (photo symbolique).

KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

(sda-ats)

La restructuration de la Poste suscite mécontentement et inquiétude. Comme le Conseil des Etats, la commission des télécommunications du National demande au gouvernement d'intervenir auprès de l'entreprise.

Par 24 voix contre 1, elle propose au plénum d'adopter une motion du Conseil des Etats, ont indiqué mardi les services du Parlement. Le texte demande au Conseil fédéral d'exiger de l'ex-régie un schéma de planification du réseau postal. Le gouvernement doit ensuite soumettre au Parlement, dans un délai d'un an, une révision de loi.

La motion du Conseil des Etats reprend deux objectifs du Conseil national. Les particularismes régionaux doivent être davantage considérés dans les critères d'accessibilité, estime la commission. Elle demande également l'établissement d'une planification fiable et durable de la réorganisation des offices postaux.

Selon cette motion, le Parlement devrait être davantage associé au processus de réorganisation. Les directives données par le Conseil fédéral à la Poste n'étaient pas assez claires pour les Chambres fédérales.

Restructuration

Actuellement, 3854 points d'accès sont à disposition de la clientèle. D'ici 2020, l'ex-régie veut porter ce nombre à plus de 4200.

Ce réseau sera réparti en 800 à 900 offices, 1200 à 1300 agences, 1300 services à domicile et 500 à 700 points d'accès complémentaires ou destinés à la clientèle commerciale. Les fermetures d'offices font particulièrement grincer des dents les régions concernées.

Le Conseil fédéral est conscient du mécontentement. Il rappelle toutefois que la numérisation croissante a un effet notable sur les activités postales.

Le géant jaune doit adapter son réseau de filiales aux nouveaux besoins de la clientèle. La solution des agences est logique, selon le Conseil fédéral. Elle permet aussi de garantir des emplois dans les régions périphériques.

Avant de modifier la législation sur la Poste, le gouvernement attend une étude sur les modes d'utilisation du réseau et les futurs besoins en services. Sa publication est prévue cet automne.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS