Le nombre d'annonces d'emplois publiées au deuxième trimestre a progressé de 9% sur un an en Suisse selon le spécialiste du travail temporaire Adecco.

Toutes les régions ont contribué à cet essor ainsi que la plupart des secteurs professionnels, tandis que des signes de ralentissement se profilent à l'horizon.

Parmi les secteurs à afficher une très forte progression figurent ceux "moins dépendants de la conjoncture" tels que le personnel enseignant et les services publics, en augmentation de plus de 26% en comparaison annuelle, d'après l'Adecco Group Swiss Job Market Index du Moniteur du marché de l'emploi de l'Université de Zurich, publié jeudi.

La demande en personnel de santé est soutenue, comme en atteste la hausse du nombre d'offres d'emploi de 18% en comparaison annuelle. Il s'agit de la plus forte croissance depuis le début des séries de mesures en 2012. Suivent les professions de la technique et des sciences naturelles (+11%) ainsi que les métiers de l'informatique (+10%).

"D'autres catégories professionnelles sentent déjà les prévisions conjoncturelles négatives. Dans les secteurs professionnels de la finance et du fiduciaire, par exemple, la stagnation du trimestre précédent se poursuit", a commenté Nicole Burth, directrice générale du groupe Adecco Suisse, citée dans un communiqué.

En répartition régionale, la Suisse orientale a affiché la plus forte hausse en matière d'offres d'emplois (+23%) au deuxième trimestre, devant l'Espace Mittelland (+13%), la Suisse centrale (+8%), Zurich (+7%), la Suisse du Nord-Ouest (+6%).

En revanche, le nombre d'emplois dans la région lémanique a stagné et est nettement inférieur à la moyenne suisse (+4%). "Après deux années de croissance supérieure à la moyenne, le marché de l'emploi dans la région lémanique semble se stabiliser à un niveau relativement élevé depuis le dernier trimestre", a expliqué Anna von Ow du Moniteur du Marché de l'Emploi Suisse.

"La pénurie persistante de main-d'oeuvre et les perspectives conjoncturelles floues poussent les entreprises à se donner du mal pour trouver les personnes qualifiées dont elles ont besoin et les fidéliser à long terme à l'entreprise", a conclu Marius Osterfeld, économiste pour Swissstaffing, cité dans un communiqué.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.