Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Football - Il ne fallait pas être cardiaque pour suivre la 38e et dernière journée de Premier League, dont le scénario a été incroyable.
Manchester City est devenu champion d'Angleterre en battant les Queens Park Rangers 3-2 au bout du suspense. Les Citizens se sont imposés grâce à des buts de Dzeko (92e) et d'Agüero (94e), marqués dans les arrêts de jeu, alors que le titre semblait perdu.
Ils avaient pris l'avantage par Zabaleta peu avant la pause (39e) mais QPR était passé devant contre toute attente grâce à Cissé (48e) et Mackie (66e).
City finit à égalité de points avec le champion sortant Manchester United mais le devance au goal-average.
Les "Red Devils" se sont imposés à Sunderland grâce à un but de Rooney (20e) mais cette victoire n'a pas suffi pour décrocher le titre. C'est le premier titre de Manchester City depuis 1968, le troisième de son histoire.
Il marque une nouvelle étape dans la montée en puissance de ce club depuis son rachat par le richissime cheikh Mansour d'Abu Dhabi il y a quatre ans. En dépensant près d'un milliard de livres depuis 2008, les bleus ciel ont assemblé un effectif sans égal en Angleterre et peut-être en Europe.
Leur ascension, commencée l'année dernière par une victoire en Coupe d'Angleterre, leur premier trophée du club depuis 25 ans, n'en est peut-être qu'à ses débuts car le but affiché est de devenir la force dominante de la décennie à l'échelle du continent.
Selon une étude publiée ce mois-ci par le quotidien "The Daily Telegraph", les dépenses totales du club entre 2008 et 2011 ont été de 930,4 millions de livres, dont 565,1 millions versés sans contrepartie par le propriétaire. C'est que Manchester City, un club qui n'avait plus joué les premiers rôles en Angleterre depuis des décennies, a un gros retard à rattraper sur ses rivaux, en premier lieu le voisin Manchester United, dans le domaine des produits dérivés et des droits de télévision.

ATS