Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La vénérable société zurichoise a connu six premiers mois en retrait globalement entre janvier et fin juin (archives).

KEYSTONE/ENNIO LEANZA

(sda-ats)

Orell Füssli a réalisé un premier semestre en baisse. Le groupe zurichois, actif dans l'impression de billets de banque, la librairie et l'édition, a vu son bénéfice net chuter de 42% sur un an à 2,9 millions de francs.

Le chiffre d'affaires a diminué pour sa part de 5,4% pour s'établir à 131,9 millions de francs, a indiqué lundi Orell Füssli. Sur le plan opérationnel, le résultat avant intérêts et impôts (EBIT) s'est contracté à 3,2 millions, contre 7,9 millions au terme des six premiers mois de l'an dernier.

Le chiffre d'affaires a augmenté dans l'impression sécurisée à 64 millions de francs (+16,4%), soutenu par la nouvelle série de billets de banque de la Banque nationale suisse (BNS). S'il a aussi progressé dans l'édition, il a reculé en revanche pour les librairies et pour Atlantic Zeiser (emballages et systèmes de personnalisation pour les cartes de paiement).

En ce qui concerne l'ensemble de l'exercice 2017, Orell Füssli table sur un résultat dans le même ordre de grandeur que celui de l'an passé (12,3 millions de francs), précise le communiqué, grâce à un deuxième semestre plus favorable. Un redressement des comptes de sa filiale allemande Atlantic Zeiser est notamment attendu.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS