Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Tennis - Andy Murray (no 3) est désormais un membre à part entière du "Big Four": il a enfin conquis son premier titre du Grand Chelem lundi à l'US Open.
L'Ecossais s'est imposé 7-6 (12/10) 7-5 2-6 3-6 6-2 face au tenant du trophée Novak Djokovic (no 2) dans une finale au scénario complètement fou qui a tenu le public en haleine pendant 4h54'. Battu dans ses quatre premières finales majeures, le Britannique suit donc les traces de son coach Ivan Lendl, qui avait également dû patienter jusqu'à sa cinquième finale majeure pour décrocher la timbale.
Andy Murray met ainsi un terme à une période de disette insoutenable pour le tennis masculin britannique, qui attendait un sacre en Grand Chelem depuis le dernier triomphe de Fred Perry, il y a... 76 ans à l'US Open. Le dernier titre britannique en simple dames remonte en outre à 1977, année où Virginia Wade s'était imposée sur le gazon de Wimbledon.
Impérial en finale des Jeux olympiques face à Roger Federer, Andy Murray est encore passé dans une autre dimension grâce à cette victoire new-yorkaise. Tétanisé par l'enjeu et incapable de remporter le moindre set dans ses trois premières finales majeures, le droitier de Dunblane a fait preuve d'une grande force de caractère dans une finale dont le niveau de jeu est allé crescendo.
Amorphe pendant l'espace de deux sets, Novak Djokovic semblait pourtant en mesure de renverser complètement la vapeur lorsqu'il empochait la quatrième manche. Andy Murray, dont le manque d'agressivité à l'échange fut frappant dans les quatre premiers sets, trouvait cependant les ressources pour stopper l'hémorragie. Il signait deux breaks consécutifs pour entamer l'ultime manche, menant 3-0 service à suivre.
Le résident londonien concédait certes son engagement dans la foulée, voyant même son adversaire revenir à 3-2. Mais il ne lâchait pas son os. Victime de crampes, Novak Djokovic - qui faisait d'ailleurs appel au soigneur à 2-5... - finissait même par craquer. Le Serbe écartait une première balle de match mais "balançait" un retour de coup droit qui sortait largement sur la deuxième pour offrir le titre à un Andy Murray en larmes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS